Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Les maladies mitochondriales

Les maladies mitochondriales, maladies rares,maladies génétiques,

Diabète-surdité de transmission maternelle

Le diabète avec surdité de transmission maternelle (MIDD) est une maladie mitochondriale caractérisée par un diabète et une surdité neurosensorielle de transmission maternelle. La prévalence reste inconnue, mais le MIDD représente 0,2 à 3 % de tous les cas de diabète. Les premières manifestations peuvent survenir à tout âge, mais la maladie est en général diagnostiquée chez le jeune adulte. Dans la plupart des cas, la surdité précède le début du diabète. La surdité est neurosensorielle, bilatérale, progressive et atteint préférentiellement les hautes fréquences. Sa sévérité est variable. Dans la plupart des cas, les patients présentent un diabète mimant un diabète de type 2 avec un indice de masse corporel normal ou faible. Un diabète mimant un diabète de type 1, avec dans certains cas une acidocétose, est observé dans 20 % des cas. La rétinopathie diabétique est moins fréquente que chez les patients avec une forme de diabète classique. Les patients développent dans plus de 80% des cas des lésions spécifiques de dystrophie maculaire réticulée (asymptomatiques dans la majorité des cas). Les organes métaboliquement très actifs (tube digestif, muscles, myocarde, reins et cerveau) sont fréquemment atteints ce qui peut entraîner des douleurs musculaires, des troubles gastro-intestinaux, une néphropathie, une cardiomyopathie, et des symptômes neuropsychiatriques. Le MIDD est dû dans la majorité des cas à une mutation ponctuelle du gène mitochondrial MT-TL1, qui code l'ARN mitochondrial de transfert de la leucine, et dans de rares cas à des mutation ponctuelle des gène mitochondriaux MT-TE et MT-TK qui codent respectivement l'ARN mitochondrial de transfert de l'acide glutamique et de la lysine. La maladie est de transmission maternelle. Le diagnostic repose sur le tableau clinique et les antécédents du patient. Un dosage de la glycémie à jeun permet de diagnostiquer le diabète. Un examen ophtalmologique révèle la dystrophie maculaire spécifique. Le diagnostic des formes communes de diabètes type 1 et de type 2 est éliminé par l'existence de la surdité, la transmission maternelle, le faible indice de masse corporelle et la dystrophie maculaire réticulée. La prise en charge est symptomatique. Des antidiabétiques oraux et/ou une insulinohérapie sont utilisés pour traiter le diabète, tandis qu'un appareil auditif ou des implants cochléaires sont recommandés pour améliorer l'audition. Le co-enzyme Q10 a été proposé pour le traitement de l'anomalie mitochondriale. Le MIDD nécessite une prise en charge précoce pour prévenir les complications : atteintes rénale, myocardique, ou une encéphalomyopathie mitochondriale avec acidose lactique et pseudo-épisodes vasculaires cérébraux ou «Stroke-like» (syndrome MELAS ; voir ces termes). Le pronostic du MIDD est meilleur que celui du MELAS, observé en général chez l'enfant, et des autres maladies mitochondriales avec diabète.

*Auteurs : Prs P-J. Guillausseau et P. Massin (mai 2009)*.